Le Pays-de-Retz socialiste et la guerre d’Algérie

Dans son numéro 44 de février 1956, l’hebdomadaire SFIO Le Pays-de-Retz socialiste ouvre ses colonnes à un de ses militants, et non le moindre : Raoul Coustal est en effet le rédacteur et l’administrateur de cette feuille militante, et le mois précédent, il était le candidat du parti aux législatives. Ce n’est pas le gestionnaire qui prend la plume mais l’ardent défenseur d’une Algérie française qui lui est chère, menacée par une minorité d’agitateurs à la solde de l’étranger. Il faut, écrit-il, les « exterminer jusqu’au dernier. Pas de prisonniers et surtout pas de procès retentissants » qui seraient autant de tribunes offertes aux « communistes » et « nationalistes » pour salir la mère-patrie. La violence de ces propos et le fait qu’ils soient portés par un responsable local de la SFIO en dit long sur la force de l’esprit colonial au sein de la « vieille maison ».

Lire la suite

Mamers, 1850 : Le Play et la condition ouvrière

Le Play_couvL’œuvre est aussi imposante (50 cm par 34 cm) que son titre est long : Les ouvriers européens. Études sur les travaux, la vie domestique et la condition morale des populations ouvrières de l’Europe, précédées d’un exposé de la méthode d’observation*. L’auteur n’est autre que Frédéric Le Play, un des précurseurs de la sociologie française… Lire la suite

Bourse du travail de Nantes, 1898 : quand la mairie se désole…

En 1898, il revient à la Ville de Nantes d’accueillir le congrès de l’Association française pour l’avancement des sciences, société savante fondée en 1872 par d’illustres scientifiques dont Claude Bernard et Paul Broca, célèbre pour ses travaux sur la forme des crânes et le poids des cerveaux humains qui apportaient la preuve, évidemment scientifique*, de la supériorité de l’homme sur la femme, et de l’homme blanc sur les peuples de couleur…

Lire la suite

Couëron, 1958 : la « face sombre » des relations unitaires…

Trois ans après la mort de Staline (mars 1953), la population hongroise fait entendre sa colère et son insatisfaction. Etudiants, ouvriers ou paysans veulent en finir avec l’autoritarisme. Si certains veulent restaurer le monde ancien, d’autres rêvent au contraire de faire advenir le « vrai » communisme, celui qui conjuguerait communisme et liberté. Lire la suite

Cholet, 1865 : l’économie sociale et solidaire au nom de la République

En 1851, Napoléon III met un terme à l’expérience chaotique de la Deuxième République en se présentant comme l’homme providentiel qui ne fait pas partie de « la famille des idéologues » et n’est pas un rêveur comme les « réformateurs prétendus. » Il est proche du peuple et de ses aspirations. Les tisserands choletais le prennent aux mots… Lire la suite