La Roche-sur-Yon : Eugène Chapellier, rescapé de la Milice

eugc3a8ne-chapellier-mme-grivardjan-petite-fille.jpg

 

Lorsque la CGT Force ouvrière se constitue en Vendée, elle confie sa direction à un fonctionnaire de quarante-six ans, Eugène Chapellier (1902-1955), qui, quatre ans plus tôt, a failli tomber sous les balles de la Milice…
Lire la suite

Publicités

François Bonnaud : un Angevin dans la « Grande boucherie »

SC 3267_Tharreau-Bonnaud 41

En 1912, l’adolescent Bonnaud (1896-1981) fait partie d’une société de tir et rêve comme tant d’autres de prendre sa revanche sur le Prussien : le jeune Angevin veut sortir l’Alsace et la Lorraine des griffes des brutes d’Outre-Rhin ! En août 1914, il veut s’engager mais sa mère s’y oppose avec force. Il ronge alors son frein mais pas longtemps. Lire la suite

Roger Pantais, un anarchiste angevin

Chez les Pantais, l’engagement était une affaire de famille : Daniel, le mécano, était investi dans le syndicat CGT des métaux ; Alexandre, le libertaire pacifiste, fut interné administratif lors de la déclaration de guerre en 1940 ; Raymond, l’anarchiste, franchit les Pyrénées en 1936 et faillit être fusillé par les « staliniens » ; deux des sœurs, Hélène et Jeanne, étaient également militantes anarchistes… et épouses d’anarchistes ! Mais ce sont les pas de Roger (1914-1997) que nous vous proposons d’emprunter…

Lire la suite

Sarthe : Henri Lemonnier, le médecin rebelle

le_monnier_pierre1250r3

Nous sommes en 1852 et si l’on en croît le préfet de la Sarthe, l’homme est « dangereux à tous les points de vue : contre la religion, la propriété, contre le président, ennemi du gouvernement… ». Cet homme n’est pas un de ces « rouges » aux mains calleuses que la misère trop souvent exalte, mais un notable du cru, médecin de son état : Henri Lemonnier (1814-1895).

 

Lire la suite