L’affaire Guy Bézier, un «non» ouvrier à la «pacification» coloniale

1998_020_390_16

Qui était Guy Bézier ? Un jeune ouvrier de dix-neuf ans, caréneur aux chantiers navals nazairiens. Le 28 mai 1956, cet enfant d’une famille nombreuse et modeste, sans engagement politique connu, se rend comme tant d’autres à une manifestation CGT de protestation contre le rappel massif de soldats du contingent en Algérie ; car la « pacification » est une guerre qui ne dit pas son nom… Lire la suite

Travailleurs coloniaux dans l’industrie de guerre de Loire-Atlantique

SC 4130_CHTP IV 2Ce jeune ouvrier indochinois employé à l’Arsenal d’Indret nous rappelle que près de 100 000 Indochinois ont participé au premier conflit mondial. On parlait alors de « Cochinchinois » ou de « Chinois », sans que les archives de l’administration coloniale permettent de distinguer leur origine entre Laos, Vietnam ou Cambodge. Certains ont intégré les troupes combattantes, les bataillons de tirailleurs indochinois, ou des troupes « d’appui », chargées de « nettoyer » les champs de bataille, de creuser les tranchées, de servir comme infirmiers ou comme chauffeurs dont certains s’illustrent sur la Voie sacrée pendant la bataille de Verdun en 1916.

Lire la suite