Nantes, 1929 : « La chanson du bordereau »

En 1929, s’ouvrent des négociations entre syndicats patronaux et ouvriers afin de mettre au point un nouveau bordereau de la grille des salaires dans le secteur de la métallurgie et du bâtiment. Cela donne l’occasion aux « moscoutaires » de la CGT-Unitaire de s’en prendre vertement et en chanson aux « marchands d’hommes » de la CGT.

chanson 1929 extrait

Extrait de La Chanson du bordereau (ADLA 1 M 154)

Lire la suite

« Se concilier, si faire se pouvait »

Episode 1 : l’Affaire Paul Couillon

Certes, nul n’est responsable de son nom de famille. Mais lorsqu’on s’appelle Couillon, Paul de son prénom, il est préférable de ne pas prêter davantage à rire…

1024px-Dugas_42_-_NANTES_-_La_rue_de_Chateaudun_et_la_Cathédrale

Carte postale. Nantes – La rue de Châteaudun (actuelle rue du Général-Leclerc-de-Hauteclocque) et la Cathédrale. Scanné par Claude_villetaneuse, Public domain, via Wikimedia Commons.

Lire la suite

Nantes, le 16 avril 1934 : démocratie contre fascisme

Ce 16 avril 1934, les Salons Mauduit s’apprêtent à accueillir une réunion privée des Jeunesses patriotes (JP) dont l’orateur vedette sera Philippe Henriot, la future « voix de la Collaboration ». Mais la gauche nantaise ne l’entend pas de cette oreille, car l’émeute parisienne du 6 février est dans toutes les têtes…

ADLA_58_FI_2_21
1. Nantes, 1934 : défilé des Jeunesses patriotes lors de la fête de Jeanne d’Arc

Lire la suite

Le Pays-de-Retz socialiste et la guerre d’Algérie

Dans son numéro 44 de février 1956, l’hebdomadaire SFIO Le Pays-de-Retz socialiste ouvre ses colonnes à un de ses militants, et non le moindre : Raoul Coustal est en effet le rédacteur et l’administrateur de cette feuille militante, et le mois précédent, il était le candidat du parti aux législatives. Ce n’est pas le gestionnaire qui prend la plume mais l’ardent défenseur d’une Algérie française qui lui est chère, menacée par une minorité d’agitateurs à la solde de l’étranger. Il faut, écrit-il, les « exterminer jusqu’au dernier. Pas de prisonniers et surtout pas de procès retentissants » qui seraient autant de tribunes offertes aux « communistes » et « nationalistes » pour salir la mère-patrie. La violence de ces propos et le fait qu’ils soient portés par un responsable local de la SFIO en dit long sur la force de l’esprit colonial au sein de la « vieille maison ».

Lire la suite

Bourse du travail de Nantes, 1898 : quand la mairie se désole…

En 1898, il revient à la Ville de Nantes d’accueillir le congrès de l’Association française pour l’avancement des sciences, société savante fondée en 1872 par d’illustres scientifiques dont Claude Bernard et Paul Broca, célèbre pour ses travaux sur la forme des crânes et le poids des cerveaux humains qui apportaient la preuve, évidemment scientifique*, de la supériorité de l’homme sur la femme, et de l’homme blanc sur les peuples de couleur…

Lire la suite

Couëron, 1958 : la « face sombre » des relations unitaires…

Trois ans après la mort de Staline (mars 1953), la population hongroise fait entendre sa colère et son insatisfaction. Etudiants, ouvriers ou paysans veulent en finir avec l’autoritarisme. Si certains veulent restaurer le monde ancien, d’autres rêvent au contraire de faire advenir le « vrai » communisme, celui qui conjuguerait communisme et liberté. Lire la suite

Saint-Nazaire, le 8 février 1934 : « A bas Paquet ! »

En réaction à la violente manifestation du 6 février 1934, le mouvement ouvrier nazairien appelle les habitants à descendre massivement dans la rue pour y défendre la République menacée. Cette manifestation populaire offre l’occasion aux travailleurs de conspuer Georges Paquet, le directeur des Ateliers et chantiers de la Loire. D’une pierre deux coups ? Pas vraiment… Lire la suite

Nantes, mai 1950 : Les « Neuf » contre la guerre d’Indochine

Le 12 mai 1950, des « combattants de la paix » bloquent un train militaire à Nantes et renversent sur les voies, un canon anti-DCA. Cette opération spectaculaire, menée par le PCF, a un but : montrer que la classe ouvrière refuse la guerre d’Indochine. C’est pourquoi des opérations similaires ont lieu à Roanne, à Saint-Brieuc ou encore Cannes-la Bocca. Lire la suite