Saint-Nazaire, 1967 : 4000 femmes manifestent

Manif femmes 1967 3Le 1er mars 1967, les mensuels (« cols blancs ») de la métallurgie nazairienne entament, pour obtenir des salaires équivalents à ceux pratiqués dans la région parisienne, la plus longue grève de leur histoire. À trois reprises, les femmes leur apportent leur soutien dans la rue. Pour certaines, c’est une première…

Lire la suite

Publicités

Le regard d’Hélène

EP_1819_Cayeux_Am13(n°3A)

Hélène Cayeux (1946-2017) n’est plus. En ce mois de septembre 2017, cette photographe de presse aimée de tous et saluée pour son talent a tiré sa révérence.

 

En 1974, elle avait quitté ce Paris populaire qu’elle aimait tant pour la Loire-Atlantique. Elle y découvrit la ferveur des gradins du stade Marcel-Saupin et se prit d’amour pour les abonnés au labeur industriel, les métallos bien sûr, incarnation de la classe ouvrière locale, si prompts à débrayer et à courir les rues, mais aussi ces femmes œuvrant à la chaîne dans les biscuiteries ou les PME du textile, nombreuses en Pays-de-la-Loire.

Hélène, si discrète, avait l’oeil. Elle savait saisir l’instant, le geste, le regard pour faire de ses photos, bien plus qu’un cliché, bien plus qu’une illustration. Elle témoignait de la réalité sociale du moment, et rendait hommage, avec tendresse, au peuple ouvrier.

Il nous revient de lui rendre à notre tour hommage en publiant sept de ses photographies, en attendant la sortie imminente d’un livre que nous lui consacrons.

 

EP_2140_Cayeux-Bl043
Entreprise Turpault (Cholet, 1985)

 

EP_1772_Cayeux_Bl-038(n°10)
Entreprise Pindière (Sèvremoine, 1985)

 

EP_2142_Cayeux-Bl049(n°16)
Aérospatiale Saint-Nazaire, 1988

 

EP_2143_Cayeux-Bl051(n°12)   Saunier Duval (Nantes, 1988)

 

EP_2101_Cayeux-Bg014(n°0A)   Pêcheurs de l’Ile d’Yeu (sans date)

 

EP_1766_Cayeux_Bl-025(n°2A)
Dactylocodeuses de l’INSEE (Nantes, 1981)

 

EP_1760_Cayeux_Bl-21(n°13A) Conflit dit des « mains coupés ». Usine Guillouard (Nantes, 1980)

 

 

Saint-Nazaire 1949 : un crime de lèse-majesté

sc-1559_un-p-sur-le-1-n9a

Le lancement d’un bateau, ce n’est pas rien. Ouvriers, techniciens, cadres, dirigeants, élus d’ici et d’ailleurs, habitants de la ville et des alentours, sans oublier Monsieur le curé, tout le monde se rassemble pour voir le fruit du travail de plusieurs mois abandonner la terre ferme et gagner la mer. Les uns en bleus, les autres endimanchés, on se préparait à vivre une belle fête, ce 24 septembre 1949. Mais voilà… Lire la suite