Mayenne : « À bas les accapareurs ! »

S’il est un personnage dont bien des paysans se méfient, c’est le marchand de bestiaux. Pour l’éleveur, le doute est toujours de mise : ai-je affaire à un honnête homme ou à un maquignon ? Pour les paysans mayennais, la question est réglée : le dénommé Tribondeau est un filou doublé d’un spéculateur foncier… Lire la suite

Mayenne, 1972 : « Le lait, c’est notre salaire ! »

Au printemps 1972, l’Ouest de la France s’enflamme : la « guerre du lait » est déclarée. Les agriculteurs mayennais ne restent pas à l’écart de ce combat dans lequel la défense du revenu et de leur dignité de paysans est au centre de leurs revendications. Lire la suite

Laval solidaire : l’« exode des petits Fougerais » (1907)

Combien furent-ils ? Une poignée, treize exactement, à débarquer ce 2 janvier 1907 en gare de Laval sous les acclamations d’une foule nombreuse, puis à prendre le chemin de la Bourse du travail au son de L’Internationale. Treize gamins parmi quelques centaines à avoir quitté Fougères (Ille-et-Vilaine), la « capitale de la chaussure », alors en pleine grève générale… Lire la suite

Saint-Hilaire, Dieu et l’école laïque

Saint-Hilaire Dieu ecole

 

Nous sommes en mars 1914 et la colère est grande parmi les laïcs de Saint-Hilaire (Mayenne). Le procureur de la République Berthaud vient de les informer que leur plainte contre les abbés Barbedette et Romagné, ministres du culte catholique, auteurs de diatribes anti-école laïque publiques des plus virulentes, vient d’être classée sans suite…

Lire la suite

Laval : des travailleurs à l’université

UPLavalloiseLe 15 décembre 1901, dans la salle des fêtes bondée de l’Hôtel de ville de Laval, retentit La Marseillaise, exécutée avec brio par la Lyre lavalloise. Ouvriers, employés, instituteurs, «bourgeois» et syndicalistes, tous se lèvent dans une même émotion, une même communion républicaine. Ainsi s’ouvre la séance inaugurale de l’Université populaire (UP), deuxième association créée dans cette ville au titre de la loi de 1901. Lire la suite

Gueules noires de Mayenne (1850)

Des gueules noires en Mayenne ? Oui, il y en eut, tout comme en Sarthe. À six lieues de Laval et guère plus de Sablé-sur-Sarthe, voici La Bazouge-de-Chémeré, commune de quelques centaines d’habitants. C’est là que dans le premier quart du 19e siècle fut découvert une mine d’anthracite.

Lire la suite